stafler polyester et composites

Pièces Racing Carbone Kevlar Polyester Composites

Sport-Bikes #11

#11 sport-bikes

 

ENDURANCE

 

Gilles STAFLER Manager du Team Kawasaki SRC #11

Je suis très heureux d’avoir récupéré Matthieu Lagrive » Avec quatre victoires consécutives aux 24H du Mans et deux au Bol d’Or, l’équipe SRC de Gilles Stafler domine actuellement les courses de 24 heures. Faisons le point avec ce team manager de talent alors que Matthieu Lagrive vient de le rejoindre.Comment se présente 2014 en endurance ?

« C’est un petit peu compliqué pour nous parce que comme nous ne ferons pas l’intégralité du Championnat du Monde d’endurance, il est difficile de trouver des pilotes et de leur donner un salaire décent. Sur deux courses malheureusement ce n’est pas possible, pourtant beaucoup de pilotes étaient intéressés pour venir rouler au SRC en 2014. Mais faute de programme complet c’est impossible, donc c’est difficile pour nous.
Matthieu Lagrive rejoint-il Grégory Leblanc pour les courses de 24 h ?
« Oui effectivement, c’est fait depuis ce week-end. Il était en panne de moto, j’étais en panne de pilote, donc ça tombait plutôt très bien. On avait déjà envisagé avec Matthieu depuis plusieurs années de travailler ensemble, mais faute de programme complet, il n’est pas possible de vivre que sur deux courses. Les données pour lui ont changé et je suis très heureux d’avoir récupéré Matthieu. C’est un pilote d’expérience, on sait ce qu’il est capable de faire et j’espère qu’il pourra s’exprimer avec notre équipe.
Avec deux courses du mondial Superbike les mêmes week-ends que le Bol et les 24 H du Mans, tu ne peux plus inviter Loris Baz, Fabien Foret ou Jérémy Guarnoni à te rejoindre. Alors comment faire ?
« Déjà pour moi une telle situation est inadmissible. Il faudrait quand même que la FIM, la Dorna et les organisateurs des courses du Championnat du Monde d’endurance, notamment les deux épreuves majeures qui ont lieu en France, arrivent à trouver une harmonie. On se retrouve une fois de plus avec concordances de dates, le Bol d’Or avec Assen et les 24 H du Mans avec Moscou.
 
« Nous, on avait fait tout un travail avec Kawasaki pour qu’il soit mis dans les contrats des pilotes officiels en Superbike et en Superstock qu’à tous moments ils pouvaient être appelés pour venir rouler sur la 11, s’ils le désiraient bien évidemment. Cela aurait permis de ne plus avoir de demandes exceptionnelles à faire, qui prennent toujours beaucoup de temps.
 
« Je voulais continuer à travailler avec Fabien car ça s’était extrêmement bien passé sur le plan professionnel comme sur le plan humain. Malheureusement, ce n’est pas possible. On ne peut même pas piocher dans les pilotes maison !
Il a été question que ton équipe SRC plus le Team Green au Japon fassiez engagement commun en Championnat du Monde d’endurance pour marquer des points ensemble. Est-ce toujours d’actualité ?
« Par la force des choses, ça ne peut plus être d’actualité. Je n’ai pas eu ordre de Kawasaki de participer aux deux autres courses, par manque de financement. Ce que fait le Team Green à Suzuka, c’est pour Kawasaki Factory, et ce que fait le Team SRC en France, c’est pour Kawasaki France. »
Photo : Gilles Stafler aux 24 H du Mans avec Grégory Leblanc, Nicolas Salchaud et Fabien Foret (© PSP L Swiderek)
carbone stafler

carenage moto competition polyester carbone