stafler polyester et composites

Pièces Racing Carbone Kevlar Polyester Composites

24 Heures du Mans 2016

Victoire des 39e éditions des 24 Heures du Mans 2016

Le Team SRC Kawasaki débute la première manche du Championnat du Monde d’Endurance par les 24 Heures du Mans 2016

team-src-gregory-leblanc

2016 l’année du vert ?

Si nous devrons attendre la fin de la saison pour avoir notre réponse, il semblerait que c’est bien parti.
En menant les 24h du mans dès la 4ème heure de course, Grégory Leblanc et le team Kawasaki SRC ont montré ce week end qu’il faudra compter sur eux pour le championnat du monde d’endurance 2016.

« Au début il pleuvait et franchement on a pas les cartes en mains dans ce genre de condition mais la piste est vite devenue séchante donc c’était le moment de prendre le large pour se mettre en « sécurité » au cas où la pluie reviendrait. Même si en endurance il peut se passer tellement de chose que la sécurité est un bien grand mot !

Avec Matthieu et Fabien on a été performants et réguliers avec notre Kawasaki ZX10R il faut souligner que c’est le nouveau modèle et sa 1ère endurance… Lors des ravitaillements tout se passait bien, la météo nous à été favorable voilà c’était notre week end et pourtant on a aussi eu notre lot de malchance entre ma chute puis le stop and go !

Ce qui compte c’est le championnat, on fait une super opération en marquant tous les points possibles donc je suis très content et plus encore car j’égale le record jusqu’alors détenu par Alex Vieira en remportant 5 fois les 24h du mans et je compte bien le battre d’ailleurs!

Je tient à remercier mon team, mes mécanos, Gilles et Isa Stafler, nos partenaires, mes sponsors, toutes ces personnes qui nous suivent et nous soutiennent, qui nous font confiance…

Je leur donne rendez-vous au Portugal au mois de juin pour les 12h de Portimão (Portugal).


matthieu-lagrive-du-Team-Kawasaki-SRC


Dimanche 10 avril 2016, 15 heures, Grégory Leblanc « The White », pilote de la Kawasaki SRC n°11 vient de franchir la ligne d’arrivée et offre à Kawasaki un 13e succès aux 24 Heures Motos. Dans le stand du Team SRC Kawasaki, après 24 heures de tension et d’intense concentration, Matthieu Lagrive craque. De chaudes larmes s’échappent de ses yeux et le pilote trouve les bras de son papa. « C’est lui qui m’a fait débuter la moto. Il me suit et est toujours là. Il sait conduire son fils et puis ces dernières années cela n’a pas été simple », souligne le vainqueur.

Matthieu Lagrive aura dû attendre un quart de siècle et 15 participations pour enfin monter sur la plus haute marche du podium et remporter les 24 Heures Motos. Il y avait bien eu six deuxièmes place en 2005, 2006, 2007, 2008, 2009 et 2015 mais jamais il n’avait pu goûter à l’ivresse de la victoire.  Une première victoire qui sonne donc comme un soulagement. « Je pense que cette victoire est méritée parce qu’il y en a pas mal qui m’ont échappé. Celle-ci je la prend et je la garde. Je crois également que physiquement, je suis bien revenu. Je ne me sens pas trop mal », sourit-il lors de la traditionnelle conférence de presse d’après course.

Cette victoire ponctue également une course quasiment sans histoire pour la Kawasaki n°11. Hormis une chute de Grégory Leblanc durant la première heure de course, le Team SRC Kawasaki s’est installé à la première place du classement général à partir de la 4e heure de course pour ne plus la quitter jusqu’au drapeau à damiers.


matthieu-lagrive-team-src


La Kawasaki officielle N°11 du team SRC s’impose lors de la 39e édition des 24h du Mans moto, dimanche 10 avril 2016. C’est la 13e victoire du constructeur nippon sur les terres Sarthoises et la 5e avec cette ZX-10R dont le team est drivé par Gilles Staffler.

La « verte » revient de loin car le début de course était agité : La météo capricieuse, alternant pluie et soleil, a mis à mal les espoirs de nombreux favoris. Après quelques heures de course, Gregory Leblanc chute au guidon de la N°11. Puis c’est le tour de la Suzuki N°1 championne du monde en titre, la Yamaha N°7, la BMW N°13, la Yamaha N°94 du GMT… aucun team de pointe n’est épargné.

En début de soirée, la Kawasaki refait son retard et reprend le commandement des opérations. Le travail de sape commence et va durer toute la nuit. Le team enchaine les chronos très rapides et creuse l’écart sur les poursuivants, emmenés par la surprenante Honda FCC N°5.

Dimanche matin, Kawasaki cueille les fruits de sa ténacité et mène avec 9 tours d’avance ! Que les derni
ères heures paraissent longues pour le team manager Staffler qui dodeline de la tête dans le fond de son stand… La libération intervient à 15h, lorsque Gregory Leblanc franchit la ligne d’arrivée en vainqueur, au guidon de sa ZX-10R dont le carénage porte les stigmates d’une course éprouvante.

Avec 5 victoires au compteur, Leblanc ( alias le White) entre dans l’histoire et détient désormais le plus gros palmarès sur cette épreuve, ex-aequo avec Alex Vieira.

La seule alerte est arrivée à une heure à peine de l’arrivée : une petite pluie fine s’est abattue sur le circuit ! Panique à bord, et tous les équipages rentrent, pour ressortir quasiment aussitôt ! Cette pluie était uniquement un rappel du pouvoir de Zeus sur les éléments. ( C’est comme cela ma brave dame !)

Aucun équipage n’ayant procédé à un changement de pneus intempestif, la ronde a repris pour les favoris !

Après avoir fait sensation en début de course, la Suzuki N°50 du team Motors Events prend la 2e place. Pour sa première participation aux 24h du Mans, l’équipe Nippone Honda FCC N°5 vient compléter le podium.


 

team-scr-matthieu-lagrive

chronos-essais-24h-src

podium

carbone stafler

carenage moto competition polyester carbone